La réunion triennale du RUFORUM accueillie par le Bénin a connu une fin heureuse ce vendredi 10 décembre 2021 au Palais des Congrès de Cotonou. S’il est vrai que les réunions officielles ont eu lieu du 6 au 10 décembre, les travaux préparatoires ont commencé depuis le 28 novembre 2021. Quatre grands événements et trois sessions de formation   réunissant chacune 40 à 90 participants ont eu lieu dans divers hôtels de Cotonou, avec plus de 50% des participants venant de l’extérieur. La journée de l’enseignement supérieur a réuni plus de 500 enseignants du supérieur. Certaines réunions statutaires du RUFORUM ont permis de rendre compte aux doyens, directeurs, vice-recteurs et recteurs des universités membres. Il s’est agi de rendre compte de l’exercice budgétaire en guise de la bonne gouvernance. Des plénières réunissant souvent environ 800 personnes ont discuté de diverses questions dont celles ayant trait à l’employabilité des jeunes diplômés de l’agriculture, le partenariat public-privé, l’adaptation des curricula de formation aux besoins du marché du travail et autres. Durant ces réunions, il y a eu 6 sessions de formation, 6 sessions de communication scientifique sur plus de 60 thèmes en débat, 80 sessions de posters bien expliqués, 10 sessions sur l’entrepreneuriat, la rédaction des appels à projets pour les jeunes et chercheurs et la rédaction scientifique. Quatre vingts (80) stands ont été animés sur 5 jours. Plusieurs autres universités en ont profité pour rejoindre le RUFORUM; ce qui porte le nombre d’universités membres à 146. Au total 901 personnes de 22 pays ont participé à cette conférence du RUFORUM en présentiel, dont 40% de femmes.
La cérémonie de clôture était présidée par le ministre béninois en charge de l’agriculture et son homologue de l’enseignement supérieur, avec à leurs côtés le représentant des partenaires venant de la banque mondiale, le représentant du ministre somalien de de l’agriculture et le ministre ougandais de la science, de la technologie et de l’innovation. En marge de cette cérémonie, les efforts de 4 exploitants agricoles du Bénin les plus méritants ont été reconnus. Ils viennent de Ouidah, Abomey-Calavi, Ségbanna et Sinendé et embrassent plusieurs domaines de la production agricole. Également, 5 jeunes chercheurs béninois ont été primés pour leurs contributions à la science. Enfin, 22 jeunes innovateurs ont reçu une distinction spéciale pour leurs innovations dans le développement. Ils viennent essentiellement du Rwanda, du Nigéria, du Burundi, du Cameroun, de l’Ouganda et du Bénin. 
Dans le discours de clôture prononcé par Dr. Gaston Dossouhoui, Ministre béninois de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche, il faut retenir que le RUFORUM requiert une attention particulière du gouvernement car à trois reprises, le comité interministériel et le conseil des ministres ont abordé le sujet. Il émet le vœu que les successeurs dans les départements ministériels portent la réflexion avant l’action et de confier les ambitions et les destins politiques aux scientifiques pour qu’ils puissent donner la modélisation qu’il faut. Il n’a pas manqué de remercier les partenaires techniques et financiers, les recteurs honoraires, les recteurs en fonction et les ouvriers de l’ombre qui ont travaillé pour la réussite de cet événement au Bénin. Pour lui, ces rencontres ont permis de renforcer le partenariat pour un enseignement supérieur inclusif et de qualité, ce qui n’est pas seulement l’apanage des enseignants mais de tous ceux qui contribuent à posséder les innovations technologiques dans le domaine. 
Le Bénin passe le témoin à l’Ouganda pour l’organisation de la prochaine triennale du RUFORUM.
*Service COM/UNA*